Navigation – Plan du site

108 | 2006
novembre-décembre 2006

Planétarium : numérique ou pas ?

Depuis le début des années 1980, le développement et le succès des planétariums sont impressionnants au point qu'il nous est apparu indispensable de vous proposer un numéro de la Lettre de l'OCIM exclusivement consacré à cette thématique. Pour cela, nous avons fait appel, notamment, à l'expertise de l'Association des Planétariums de Langue Française (APLF), association très dynamique qui réunit les principaux planétariums publiques en pays francophones.
À travers les articles que nous vous proposons et qui font état de structures variées, vous apprécierez les choix difficiles que doivent faire maintenant les directeurs de ces structures tant la révolution du tout numérique les affecte avec force et évidence. Car un planétarium est en limite des possibilités actuelles du numérique – si l'on veut rester dans l'économiquement raisonnable –. Puisse ce numéro vous apporter les éléments de choix si vous vous posez cette question.
Numérique ou pas, le fait que dans un secteur économique aussi lucratif que les casinos, le groupe Tranchant vient de créer à Pougues-les-Eaux un « casino-planétarium » nous montre, on ne peut plus clairement, que le domaine du planétarium est bien celui du rêve !


Philippe Guillet, DIRECTEUR DE L’OCIM

  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • Les cahiers de Revues.org