Navigation – Plan du site

Évaluation de parcours d’exposition : une approche par indicateurs spatiaux et temporels

Judith-Marie Beaudoin
p. 24-31

Résumé

À partir d’une évaluation réalisée au musée des Ursulines de Québec, l’auteur présente les outils, les principaux objectifs et les résultats d’une méthodologie permettant de comparer, à partir de l’organisation de l’espace et de la trame narrative de l’exposition, le parcours idéal proposé par l’institution muséale et le parcours vécu observé du visiteur.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2017.

Plan

Pourquoi s’intéresser aux parcours ?
Le modèle de Mariani-Rousset
Évaluation de parcours d’exposition
Contexte général
L’exposition L’Académie des Demoiselles
Objectifs et méthodologie
Présentation des outils
Cartographie de l’exposition
Entrevue avec les expographes
Détermination des indicateurs spatiaux et temporels
Acquisition des données sur les parcours vécus observés
Considération sur l’acquisition des données
Résultats et analyses
Conclusion

Aperçu du texte

L’Académie des Demoiselles, entrée de la salle d’exposition "Le premier jour"

L’Académie des Demoiselles, entrée de la salle d’exposition "Le premier jour"

© Musée des Ursulines de Québec/Sophie Grenier

Pourquoi s’intéresser aux parcours ?

Dans le domaine muséal, le parcours est une notion intimement liée au concept d’exposition. Son importance au sein de la démarche expographique est largement admise. "Même pour les expositions où la visite est laissée libre, aucune mise en espace ne doit se concevoir sans un circuit de visite [...]". Ainsi, le parcours serait un élément constitutif d’une exposition au même titre que l’éclairage, les textes, le design graphique... Par contre, le parcours d’exposition est une de ces notions à la fois commune et abstraite. Tout comme le temps, tout le monde a conscience de son existence, mais bien rares sont ceux qui peuvent l’expliquer formellement, en décrire les composantes ou prétendre pouvoir le mettre en relation à d’autres phénomènes. Joëlle Le Marec le décrit comme "un dialogue et un lieu d’éc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Judith-Marie Beaudoin, « Évaluation de parcours d’exposition : une approche par indicateurs spatiaux et temporels », La Lettre de l’OCIM, 165 | 2016, 24-31.

Référence électronique

Judith-Marie Beaudoin, « Évaluation de parcours d’exposition : une approche par indicateurs spatiaux et temporels », La Lettre de l’OCIM [En ligne], 165 | 2016, mis en ligne le 01 mai 2017, consulté le 25 avril 2017. URL : http://ocim.revues.org/1658 ; DOI : 10.4000/ocim.1658

Haut de page

Auteur

Judith-Marie Beaudoin

diplômée en maîtrise sur mesure en muséomatique, université Laval à Québec

beaudoinjm@yahoo.ca

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • Les cahiers de Revues.org