Navigation – Plan du site

Quel rôle pour les muséums dans la production et la diffusion de la connaissance naturaliste à l’époque d’Internet ?

Catherine Gauthier
p. 5-12

Résumé

Après avoir rappelé les différentes étapes historiques de la constitution et de la diffusion des connaissances naturalistes, l’auteur présente, à partir de l’expérience menée en Isère, les nouveaux modes de production de la connaissance à l’heure de la révolution du web 3.0 qui permettent aux citoyens de participer à la recherche par le biais de la contribution, avec une logique dans laquelle le rôle du muséum n’est plus central mais prescripteur et encadrant.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2017.

Plan

Deux siècles de diffusion de la connaissance naturaliste
Internet et l’émergence des outils de diffusion culturelle de masse
L'émergence de l'open data et du crowdsourcing
Les Nouveaux modes de production et de diffusion de la connaissance : atouts et risques pour les muséums
Enrichir le monde numérique, une extension naturelle des missions des muséums
Renforcer "l’estime de soi numérique"
Rapprocher la culture scientifique et les personnes qui ne s’y intéressent pas
Donner une image moderne et dynamique de l’institution muséale
Partager mais dans le respect de son identité propre
Le crowdsourcing ou génération d’un contenu original avec les utilisateurs
Animer une communauté ou être à son service ?
Quels outils choisir ?
Nature-Isere.fr : quand la stratégie numérique d’un muséum rencontre l’urgence écologique
Un département isérois en pointe sur la question de la biodiversité
Le rôle du muséum de Grenoble dans le projet
Conclusion
Nature-Isere.fr : un espace contributif de découverte et de partage pour toutes celles et ceux qui découvrent et partagent autour de la nature en Isère
Qu’y trouve-t-on ?
Comment contribuer à Nature-Isère ?
Qui valide les contributions ?
Quelle gouvernance ?

Aperçu du texte

Nature-Isère, une communauté organisée autour de la connaissance de la nature.

Nature-Isère, une communauté organisée autour de la connaissance de la nature.

© Muséum de Grenoble

En Isère, l’axe 1 du Schéma départemental des espaces naturels sensibles prévoyait depuis 2008 de développer la connaissance des espèces et des milieux naturels présents localement, notamment au bénéfice des gestionnaires de ces espaces et d’une sensibilisation du grand public. Néanmoins, le projet achoppait car aucun acteur n’en avait véritablement pris la coordination. Par ailleurs, l’ambition de mener des campagnes d’inventaire sur tout le territoire isérois poussait l’ensemble des acteurs à vouloir développer le réseau des observateurs de terrain.

En 2013, le muséum de Grenoble a donc proposé la mise en commun de toutes les connaissances et des bonnes pratiques liées à l'observation du monde naturel en Isère, pour le rendre accessible à tous via une ligne éditoriale adaptée. Une étude stratégique a préconisé la conception d'un espace éditorial contribut...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Gauthier, « Quel rôle pour les muséums dans la production et la diffusion de la connaissance naturaliste à l’époque d’Internet ? », La Lettre de l’OCIM, 166 | 2016, 5-12.

Référence électronique

Catherine Gauthier, « Quel rôle pour les muséums dans la production et la diffusion de la connaissance naturaliste à l’époque d’Internet ? », La Lettre de l’OCIM [En ligne], 166 | 2016, mis en ligne le 01 juillet 2017, consulté le 27 mai 2017. URL : http://ocim.revues.org/1669 ; DOI : 10.4000/ocim.1669

Haut de page

Auteur

Catherine Gauthier

conservatrice du muséum de Grenoble
catherine.gauthier@grenoble.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • Les cahiers de Revues.org