Navigation – Plan du site

Le patrimoine universitaire toulousain passé au crible

Anne-Claire Jolivet et Marie-Charlotte Mazens
p. patrimoine universitaire

Résumé

En 2014 et 2015, l’université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées a mené une étude sur l’ensemble des fonds et collections du site, sur le patrimoine scientifique mais aussi bâti, artistique, écrit et archivistique : l’enjeu était d’établir une méthodologie puis de créer un rapport qui rende compte de la richesse intrinsèque des héritages mais aussi des mécanismes de prises en charge à l’œuvre et de l’implication des acteurs de la communauté universitaire ou des partenaires institutionnels.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2017.

Plan

Les prémices du projet dans un contexte universitaire toulousain en mouvement
La mission et ses objectifs
Des grilles analytiques à l’épreuve de la disparité des collections
L’importance, l’hétérogénéité et la difficulté de prise en charge du patrimoine universitaire toulousain
Le rapport, un outil de travail et de séduction… mais aussi un exercice d’équilibrisme politique
Réinvestir notre héritage culturel

Aperçu du texte

Deux robots d’explorations planétaires sur leur terrain d’expérimentation.

Deux robots d’explorations planétaires sur leur terrain d’expérimentation.

© Laboratoire d’Analyse et d’Architecture des Systèmes, CNRS

Outre leur visée universelle, les mondes scientifiques sont ancrés dans un territoire géographique, politique et culturel. Le contexte socio-économique influe sur les partenariats et les orientations thématiques ; les politiques nationales, régionales voire municipales soutiennent plus ou moins généreusement la mise en place d’équipements, de bâtiments ou directement de programmes de recherche ; les interactions avec la cité permettent la construction de projets culturels, de stratégies de communications et/ou de pratiques mémorielles. En 2016, l’université se doit d’être visible et optimisée : gérer son image et ses ressources à l’échelle locale, nationale et internationale représente de nouvelles priorités impulsées notamment par la LRU, les IDEX et la mise en place des COMUE. Dans ce contexte, le patrimoine scientifiq...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Claire Jolivet et Marie-Charlotte Mazens, « Le patrimoine universitaire toulousain passé au crible », La Lettre de l’OCIM, 167 | 2016, patrimoine universitaire.

Référence électronique

Anne-Claire Jolivet et Marie-Charlotte Mazens, « Le patrimoine universitaire toulousain passé au crible », La Lettre de l’OCIM [En ligne], 167 | 2016, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 29 mars 2017. URL : http://ocim.revues.org/1694 ; DOI : 10.4000/ocim.1694

Haut de page

Auteurs

Anne-Claire Jolivet

chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) de Midi-Pyrénées, au sein de l’université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées
anne-claire.jolivet@univ-toulouse.fr

Articles du même auteur

Marie-Charlotte Mazens

chargée de l’étude du patrimoine culturel universitaire pour l’université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées) d’avril à décembre 2014, est dirigeante de l’Agence d’Ingénierie culturelle Culturalys
mariecharlotte.mazens@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • Les cahiers de Revues.org