Navigation – Plan du site

Le projet "Ingénieur en herbe"

Jamila Al-Khatib
p. 26-32

Résumé

Mené dans le cadre d’un partenariat entre l’Éducation nationale, l’université, des industriels et le musée des Arts et Métiers, le projet "Ingénieur en herbe" s’est fixé comme principal objectif de donner au public scolaire le goût des sciences et des technologies en favorisant l’accès à la culture scientifique et technique : l’une des responsables dresse un premier bilan de cette opération et envisage les perspectives de développement du concept.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

médiation, scolaire
Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2018.

Plan

Pourquoi le projet "Ingénieur en herbe" ?
Présentation du musée des Arts et Métiers
ENGINEER, Une opération pédagogique innovante
Pourquoi s’intéresser aux sciences de l’ingénieur ?
Intervenants du projet
Les partenaires
Les bénéficiaires
Déroulé du projet
Étape 1 : l’appel d’offre
Étape 2 : formation des enseignants
Étape 3 : inscription des classes
Étape 4 : validation de la candidature
Étape 5 : phase de résolution du défi
Étape 6 : présentation du prototype
Retour des évaluations
Quelle est la typologie des ingénieurs en herbe ?
Les ingénieurs en herbe participent-ils souvent à des projets ?
Comment les ingénieurs en herbe ont-ils jugé le déroulé du projet ?
Comment les ingénieurs en herbe ont-ils jugé la restitution du projet ?
Les perspectives…

Aperçu du texte

Des ingénieurs en herbe observent le diplôme reçu par leur classe.

Des ingénieurs en herbe observent le diplôme reçu par leur classe.

© Musée des Arts et Métiers

Le projet "Ingénieur en herbe" est à destination des groupes scolaires. En participant à ce projet, les élèves sont invités à se mettre dans la peau d’un ingénieur pour relever un défi. Les classes inscrites ont une année scolaire pour analyser un problème posé, mener des investigations, expérimenter, échanger avec des experts et réaliser un seul prototype pour l’ensemble de la classe, qui sera présenté à un jury d’ingénieurs et de professionnels de la médiation. Durant la première édition, soit l’année scolaire 2013/2014, les élèves ont conçu et réalisé un compteur mécanique : 15 classes ont participé, soit près de 430 élèves (10 classes de Paris et 5 classes des Hauts-de-Seine). Cette première édition nous a servi de test pour étudier la faisabilité du projet et de son déploiement. Pour la deuxième édition (année scolaire 2014-2015), le défi portait sur la con...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jamila Al-Khatib, « Le projet "Ingénieur en herbe"  », La Lettre de l’OCIM, 169 | 2017, 26-32.

Référence électronique

Jamila Al-Khatib, « Le projet "Ingénieur en herbe"  », La Lettre de l’OCIM [En ligne], 169 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://ocim.revues.org/1736 ; DOI : 10.4000/ocim.1736

Haut de page

Auteur

Jamila Al-Khatib

Responsable du département Médiation au musée des Arts et Métiers et chargée du projet "Ingénieur en herbe"
jamila.al_khatib@cnam.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • Les cahiers de Revues.org