Navigation – Plan du site

L’École de l’ADN, 20 ans après

Christian Siatka
p. 28-31

Résumé

La rubrique "Quoi de neuf ?" propose un retour sur un article marquant de l’histoire de la revue. À partir d’un corpus d’articles choisis par la rédaction de La Lettre de l’Ocim, les membres du comité des Publications de l’Ocim ont sélectionné plusieurs contributions. Dans cette perspective, il a été demandé à l’auteur ou à un expert du domaine de revisiter la problématique exposée dans l’article à la lueur des changements intervenus, notamment dans les pratiques professionnelles, depuis son écriture et de proposer des éléments prospectifs sur la question.
Christian Siatka revient sur l’article Les chemins buissonniers de la biologie : l’École de l’ADN écrit par Marie-Pierre Chevron, Samuel Cordier et Jean-Christophe Lallement, publié dans le n°80 de La Lettre de l’Ocim en mars-avril 2002 et qui présentait la démarche expérimentale novatrice alors de cet outil.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2018.

Plan

L’École de l’ADN de Nîmes
Le centre d’Innovation des Sciences de la Vie
Les kits pédagogiques
La collaboration avec l’Éducation nationale
Les actions européennes
Contribution au développement économique régional
Partenariat dans le cadre de projets Européens
Autres rayonnements
La Fédération francophone des Écoles de l’ADN
L’institut de Formation de l’École de l’ADN
Bientôt 20 ans d’aventure

Aperçu du texte

L’article (disponible sur www.ocim.fr, rubrique La Lettre de l’Ocim) montrait en particulier les apports retirés par les participants à cette école.

L’article (disponible sur www.ocim.fr, rubrique La Lettre de l’Ocim) montrait en particulier les apports retirés par les participants à cette école.

L’École de l’ADN de Nîmes est inspirée d’un concept le DNA Learning Center initié par le Cold Spring Harbor Laboratory, institution de recherche internationale New Yorkaise dont le but est de promouvoir la recherche en biologie moléculaire et génétique à l’échelle internationale.

En France, c’est Philippe Berta, professeur de génétique à l’université de Montpellier qui transpose ce concept vers la fin des années 1990 et fonde en 1998 l’École de l’ADN de Nîmes, le tout premier pilier de la culture scientifique dédiée aux biotechnologies et aux sciences de la vie. Depuis l’École de l’ADN a suscité beaucoup d’intérêt, ce qui l’a conduit à rassembler les partisans de ce concept autour de la Fédération francophone des Écoles de l’ADN. Cette Fédération regroupe aujourd’hui 11 partenaires nationaux et internationaux....

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Siatka, « L’École de l’ADN, 20 ans après », La Lettre de l’OCIM, 172 | 2017, 28-31.

Référence électronique

Christian Siatka, « L’École de l’ADN, 20 ans après », La Lettre de l’OCIM [En ligne], 172 | 2017, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://ocim.revues.org/1835 ; DOI : 10.4000/ocim.1835

Haut de page

Auteur

Christian Siatka

directeur général de l’École de l’ADN de Nîmes

siatka@ecole-adn.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • Les cahiers de Revues.org